DIGRESSIONS

Digression n°1 Acrylique sur carton toile 20 x 20 Technique mixte avec intégration photo, photogravure. Encadré avec passe-partout. 2013

Digression n°2 Acrylique sur carton toile 20 x 20 Technique mixte avec intégration photo, photogravure. Encadré avec passe-partout. 2013

Digression n°3 Acrylique sur carton toile 20 x 20 Technique mixte avec intégration photo, photogravure. Encadré avec passe-partout. 2013

Digression n°4 Acrylique sur carton toile 20 x 20 Technique mixte avec intégration photo, photogravure. Encadré avec passe-partout. 2013

Digression n°5 Acrylique sur carton toile 20 x 20 Technique mixte avec intégration photo, photogravure. Encadré avec passe-partout. 2013

Digression n°6 Acrylique sur carton toile 20 x 20 Technique mixte avec intégration photo, photogravure. Encadré avec passe-partout. 2013

Digression n°7 Acrylique sur carton toile 20 x 20 Technique mixte avec intégration photo, photogravure. Encadré avec passe-partout. 2013

Digression n°8 Acrylique sur carton toile 20 x 20 Technique mixte avec intégration photo, photogravure. Encadré avec passe-partout. 2013

Après avoir suivi les piétons que je rencontrais à travers turbulences ou calme, solitude souvent, amour ou haine, parfois indifférence, joie ou tristesse et essayé de traduire sur la toile ces sensations, je m’attache maintenant à en être le sujet comme une origine vers l’Autre.

Parfois désespéré, quelque fois enthousiaste, la plupart du temps immobiles ou en attente,  toujours l’Autre m’a interpelée mais il m’intéresse maintenant dans son interaction avec mon univers et comme une Ligne de moi vers lui.

Car cet Autre peut nous ennuyer, nous réjouir, nous décevoir mais nous suivons notre chemin tracé par une ligne immatérielle que nous croyons déterminer nous-mêmes…

Cette ligne immuable se déroule d’un commencement à une fin qui n’est pas forcément la nôtre mais elle rencontre celle(s) de l’Autre, des autres : lignes parallèles, lignes brisées, lignes qui se perdent puis se retrouvent ou pas.

Tout est ligne dans la recherche de l’Autre qui nous est étranger : on est toujours l’étranger de quelqu’un.

Mais cet Autre Etranger est gênant car il nous sort du probable, du connu, de notre moule et modèle.

Sa différence nous renvoie à notre doute sur nous mêmes, et met en danger nos  certitudes.

Alors, nous quittons ou nous le croyons - la ligne que nous nous étions tracées. 

Dévier de la ligne équivaut à tracer notre ligne de fuite (Guattari et Deleuze qui distinguent trois types de lignes : la ligne dure, la ligne souple et la ligne de fuite.) pour mieux se connaître, progresser et vivre.

L’Autre et sa ligne de survie comme tous ces jeunes ou adultes atteints de maladie lysosomales ?

L’Autre comme  Homme laissant son empreinte dans le paysage : usines, fils électriques…pollution ?

Les rapports à l’autre se font sur le mode de la rencontre, de l’échange ou bien de la confrontation mais peuvent aussi être de l’ordre de l’affrontement, du dénigrement, du rejet qui s’opposent à l’idéalisation, l’intégration. C’est le fil de la vie…comme une perspective, une ligne : la ligne de fuite que nous devons chacun nous tracer pour la suivre car dans nos vies toutes les lignes sont entremêlées.

Parfois nous ne voyons de cet Autre qu’une trace qu’il nous montre tel le linge qui sèche, une porte ...

Nous pouvons aussi suivre des Lignes imposées, tracées par un fleuve, un quai, un pont qui nous mène d’une rive à l’autre.

Notre appréhension de ce réel peut faire surgir des sentiments divers et nous faire interpréter le monde telles des digressions.

 

Depuis février 2013, j’ai découvert l’atelier ETR Balistic à Arcueil. Je me suis tout d’abord intéressée à la photogravure sur plaque photopolymer puis sur plaque zinc, cuivre. Puis j’ai mêlé photogravure et eau forte au trait sur la même plaque. Eaux fortes au trait avec aquatintes avec ou non reprise à la pointe sèche prennent vie parfois par des tirages E.A avec marouflage d’un fond pris dans des journaux.

 En parallèle j’ai lié mes trois centres d’intérêt : photographie,  peinture-dessin et photogravure dans un travail sur carton toile où j’ai intègré non seulement un élément d’une de mes photogravures ou gravures,  la photo du même sujet ou partie, à la peinture à l’acrylique avec fusain, encre de Chine, pastels secs …

Tous ces éléments me permettent de réaliser des « DIGRESSIONS »  sur un même sujet et traduire ainsi des appréhensions différentes de ce réel que j’ai perçu au moment de la photo mais où se mêlent maintenant ce qui aurait pu être ou pas.

L’interprétation de ces moments, par et au cours du travail de photogravure puis du travail de composition sur les cartons toile et leur format carré de 20x20, m’a révélé la part cachée dont je ne soupçonnais pas l’existence au moment de la prise de vue. Le format imposé me permet d’aller à l’essentiel.

 Aujourd’hui la couleur me guide. C’est en me mettant à peindre que je trouve ce que je cherche. Rien n’est vraiment décidé et chaque toile trouve son histoire à travers mes rêves, mes attentes, mes désillusions ou bonheurs, mon ressenti  au moment où je peins.

Cette nouvelle série est une nouvelle approche comme un pas vers l’inconnu, une nouvelle aventure qui est comme une rupture avec avant mais aussi un jeu, un plaisir au contact des couleurs.

 

Calat

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

12.10 | 17:46

J'ai visité l'atelier aujourd'hui et les tableaux étaient magnifiques. L'artiste explique son travail avec beaucoup de passion.
Bonne exposition en Chine.

...
02.05 | 08:12

Merci Alain, mon nouvel atelier me donne envie de travailler. Bises

...
01.05 | 22:38

Chapeau !

...
25.09 | 09:24

Bravo pour ce site, mais surtout bravo pour l'ensemble de l'œuvre .
Dommage que vous habitiez si loin de Paris😀😀

...
Vous aimez cette page